L’arrivée de la voiture autonome

La voiture autonome

La voiture autonome, c’est un vieux fantasme de science fiction. En effet, on les retrouves dans des films comme I-Robot ou encore Minority Report. Les époques abordés par ces films sont aujourd’hui plutôt proches (2054 pour Minority Report, sorti en 2002 et 2035 pour I-Robot, sorti en 2004) et pourtant, les technologies présentés dans ces histoire dépasse très clairement ce que nous serons en mesure d’avoir d’ici 17 ou 36 ans. Cependant, est ce que la voiture autonome relève tant du fantasme que cela, est sera t elle démocratisée avant les époques susmentionnées ?

Les voitures autonomes, c’est quoi ?

On appelle voiture autonome un véhicule capable de se déplacer sans l’intervention d’un chauffeur. Même si aujourd’hui, la présence d’un chauffeur reste obligatoire, certains véhicules peuvent très bien s’en passer. En effet, comme pour les avions aujourd’hui, la présence du conducteur n’est nécessaire que pour les situations d’urgence.

Concrètement, où en est on ?

Avant de faire un tour d’horizon des constructeurs et ou ils en sont, il est intéressant de regarder la législation actuelle autour voitures autonomes. Afin de limiter la taille du dossier, limitons la recherche à la France et aux Etats Unis.
En France, il est possible d’utiliser une voiture autonome, mais seulement sur une autoroute ou la circulation est “fluide”.

13 états aux Etats-Unis autorisent la circulation de tels véhicules.

Tesla

Tesla propose avec son model S une voiture autonome aujourd’hui très développée. En effet, la voiture est capable d’analyser une grande partie des évènements; Feu rouge, stop, priorités, distance de sécurité, vitesse maximum autorisée… L’utilisation des clignotants permet de faire comprendre à la voiture si elle doit tourner ou changer de file, dépendant de la situation dans laquelle vous êtes. Cependant, la voiture n’est pas encore capable de réagir aux situations d’urgences, et la présence du conducteur est donc toujours obligatoire. Afin de s’assurer que le conducteur ne s’endorme pas, la voiture autonome émet un bip sonore si cela fait plus de 40 secondes que le conducteur n’a pas touché le volant qui se fait de plus en plus fort, jusqu’à la réaction de l’humain.

Toyota

Le groupe Japonais viens d’investir 500 millions de dollars dans Uber, le service de VTC. Leur but commun est de lancer des prototypes de voitures sans chauffeur, près a vous déposer ou vous le désirez. Seulement, l’annonce de Toyota est très récente (elle date du 29/08/2018), et il est très difficile de noter exactement ou ils en sont. Le groupe à cependant annoncé qu’il serait près a tester ce système à l’horizon 2021 avec quelques centaines de véhicules.

La course à la voiture autonome est donc encore très ouverte. Tesla, Toyota, Mercedes, Google, Apple, Renault…. Beaucoup sont actuellement en plein travail sur le secteur, et il est difficile de savoir qui parviendra à sortir le premier modèle de voiture autonome, et surtout, quand.

septembre 7, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *